Politique

Moovit : quelle mobilité êtes-vous ?

Pierre Cossard

11/02/2019

Moovit, l’application de transports spécialiste des solutions MaaS

( “Mobility as a Service” ), a publié fin janvier 2020 un rapport mondial sur les grandes tendances en matière

de mobilité urbaine pour l'année 2019.

Ce dernier se base sur l'analyse de millions de données anonymes de demandes d'itinéraires effectuées entre janvier et novembre 2019 par les utilisateurs de l'application Moovit, dans 99 métropoles et 25 pays.

En ces temps de campagne municipale, cet outil analytique devrait permettre de découvrir et de comparer la façon dont sont utilisés les transports en commun et les moyens dits de "micro-mobilité" (trottinettes, vélos, vélos électriques, scooters) en France d’abord, mais aussi dans le monde.

Selon Moovit, il constitue ainsi un outil de diagnostic pour les collectivités et agences de transport souhaitant faire un état des lieux des usages de la mobilité dans leurs métropoles.

En France, 9 grandes métropoles françaises (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris et Toulouse) ont été analysées à travers les paramètres suivants : temps de trajet moyen, distance moyenne des trajets ; villes où les usagers ont le plus de temps d'attente pour prendre les transports en commun ; distance parcourue pour se rendre au travail ou à leurs arrêts/gares.

Le rapport inclut également des données sur l'usage de moyens de micro-mobilité (trottinettes, vélos, vélos électriques, scooters) et les raisons pour lesquelles les usagers les utilisent ou non.

Les chiffres clés du rapport 

Les Parisiens détiennent le record européen du nombre de correspondances effectuées par trajet (35% ont 3 changements ou plus, contre 18% des Londoniens dans ce cas).

Toulouse fait partie du top 3 des métropoles mondiales où les usagers ont moins de 5 minutes d'attente pendant leur trajet (36% d'entre eux), derrière Bilbao (43%) et Burgos (40%).

Les Parisiens sont les Français qui passent le plus de temps dans les transports (49 min en moyenne par trajet), les Montpellierains sont ceux qui ont le temps de trajet le plus court (30 min).


A la question « Qu'est-ce qui vous inciterait à utiliser plus souvent les transports en commun? », les usagers français sondés ont estimé que les heures d'arrivée précises et fiables étaient la raison la plus encourageante à 12%.

Montpellier dans le Top 3 des villes européennes où les moyens de micro-mobilité sont utilisés quotidiennement (Porto :  12 %, Lisbonne : 8,2 %, Montpellier : 8%).
 

Enfin, 67% des Français interrogés déclarent ne jamais utiliser les moyens de micro-mobilité (vélos, vélos électriques, trottinettes, scooters).

Les résultats en France

En France, sans surprise ce sont les Parisiens qui sont les plus nombreux à avoir un temps de trajet long (49 min), suivis par les Bordelais (38 min) et les Lyonnais (37 min). Les Montpellierains sont ceux qui ont le temps de trajet le plus court (30 min).

Les données ont également révélé que parmi toutes les métropoles françaises analysées, les Bordelais sont plus susceptibles de changer de ligne au cours de leurs déplacements, plus de la moitié (51%) de tous les usagers devant effectuer un changement deux fois par voyage. La palme d'or du nombre de correspondances revient aux Parisiens : ils sont 35% à changer de lignes trois fois ou plus, en moyenne.

La distance moyenne de trajet parcourue à Paris de 11 km est la plus élevée de France et plus du double de celle de Lyon (5km).

A la question « Qu'est-ce qui vous inciterait à utiliser plus souvent les transports en commun? », les usagers français sondés ont estimé que les heures d'arrivée précises et fiables étaient la raison la plus encourageante, à l'exception des Lillois, qui ont déclaré que les tarifs réduits étaient le critère numéro un pour inciter davantage à l'utilisation des transports en commun.

En ce qui concerne l'utilisation des moyens électriques dits de "micro-mobilité", seuls 5,9% des Français utilisent quotidiennement des moyens de micro-mobilité avec plus d'un tiers (32%) l'intégrant aux transports publics.
La plupart des Parisiens - 76% - n'ont jamais utilisé la micro-mobilité, bien que l'option existe dans leur ville.

A la question « Pourquoi n'utilisez-vous pas les options de micro-mobilité partagées ? »,

les réponses des Français diffèrent selon les villes :

les parisiens invoquent la sûreté comme cause première à 15% en répondant : « Car ils ne sont pas assez sûrs ».

Les Montpellierains eux pointent la disponibilité à 14% en répondant « difficile d'en trouver un lorsque j'en ai besoin »,

alors que les Marseillais (21%), les Lillois (18%), les Niçois (16%) et les Toulousains (14%), répondent « qu'il n'y a pas assez de pistes cyclables ».

Les Lyonnais et les Bordelais affirment à 18% et 15% respectivement « car les prix sont trop élevés ».

Les Nantais sont les seuls à invoquer cette raison, à 14% : « c'est agaçant d'avoir plusieurs applications et comptes ».

Les résultats détaillés

Le temps de trajet moyen par métropole française :

  • 49 min : Paris

  • 38 min : Bordeaux

  • 37 min : Lyon, Marseille

  • 36 min : Lille

  • 35 min : Nantes, Nice

  • 34 min : Toulouse

  • 30 min : Montpellier
     

Le temps d’attente moyen par métropole :

  • 11 min : Nice, Bordeaux, Marseille

  • 10 min : Paris

  • 9 min : Lyon, Lille

  • 8 min : Montpellier, Nantes, Toulouse
     

La distance moyenne de marche :

En France, les 3 métropoles où l'on marche le plus pendant son trajet :

  • Montpellier : 995 m

  • Nice : 906 m

  • Toulouse : 866 m
     

Le nombre moyen de correspondances

Le pourcentage d'usagers qui effectuent 2 correspondances ou plus pendant leur trajet :

  • 35% : Paris

  • 17% : Lyon

  • 16% : Marseille
     

La distance moyenne par trajet (en km)

  • 11 km : Paris

  • 9 km : Marseille

  • 6,4 km : Nice

  • 5,9 km : Bordeaux

  • 5,6 km : Toulouse

  • 5,2 km : Lille, Lyon

  • 4,4 km : Nantes

  • 3,8 km : Montpellier  

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale