Matthias Kussmaul,

Responsable Commercial National Autocars Setra

S531DT, vitrine et savoir-faire pour un marché de niche

A l'occasion du lancement du nouveau S531DT, Matthias Kusmaul, directeur commercial de la marque Setra, développe pour Mobilités Magazine son analyse du potentiel de ce nouvel autocar double-étage.

Sur le S531DT, la Linea se dédouble, pour souligner l'architecture du véhicule.

Mobilités Magazine : Quand commencera la commercialisation du TopClass S531DT en France ? 

Matthias Kussmaul : Nous en avons parlé aux clients dès la fin de 2017, et nous avons déjà enregistré les premières commandes pour la France. Les premières livraisons sont attendues pour la rentrée 2018. Il n'y aura pas de rupture prolongée entre le S431 et le S531, puisque nous continuons à livrer en France les derniers S431DT commandés fin 2017. 

M. M. :  Mobilités Magazine : Quels sont les points qui différentient le Setra Top Class S531DT de son prédécesseur, le S431 DT ?

M.K. : Là où Setra a fait de gros efforts c'est sur la polyvalence et la modularité. Nous avons une version grand tourisme, avec des options de personnalisation quasiment infinies, puis un modèle dédié aux lignes interurbaines ou longue distance. Dans ce cas, nous disposons d'une porte médiane plus large avec une meilleure intégration de la rampe d'accès UFR optionnelle. Celle-ci est disponible départ usine sans modification du plancher.

Entre le passage de roue et la porte arrière droite, on peut reconfigurer les podestes, car les faisceaux électriques passent désormais sur le flanc gauche. Toujours dans l'éventualité d'un accès UFR, nous pouvons bénéficier de sièges à dépose rapide ou de banquettes rabattables à assises relevables. La roue de secours, dans le cas de l'option accès UFR, est en soute, et un palan est prévu pour la manutention de celle-ci. Toujours dans un souci de modularité, nous avons un escalier avant qui peut être implanté derrière le conducteur ou en accès direct, côté droit pour accélérer l'embarquement. 

Dans le même esprit, deux tableaux de bord sont prévus, dont un prédisposé pour les terminaux billettique.

Pour le conducteur, nous avons accru la visibilité vers le haut lorsqu'il est au poste de conduite, un grand progrès par rapport au Série Top Class 400. La prédisposition pour la girouette ne pénalise pas l'esthétique et peut même être installée en seconde monte. Pour les lignes longue distance, l'option WC prévoit un équipement spécifiquement renforcé, avec une robinetterie spécifique et des cuves d'eaux usées chauffées pour éviter le gel. L'accès à la vidange des eaux usées et au remplissage des eaux propres se fait depuis l'extérieur. Pour les passagers, l'accès aux toilettes se fait sans emmarchement. 

M. M. : Qu'en est-il des normes de sécurité, sachant que les double-étages sont dispensés du test de résistance structurelle au renversement ECE R66-2 ?

M.K. : Comme toujours chez Setra l'accent est mis sur la sécurité, avec en grande première sur un autocar, le Side Guard Assyst optionnel qui comprend deux radars latéraux détectant piétons et cyclistes dans l'angle-mort en car de virage à droite. En série, nous comptons sur le freinage automatique d'urgence ABA4 qui prend désormais en compte les piétons. Toujours en série, le nouveau S531 DT dispose d'une structure frontale renforcée répondant aux exigences de la norme ECE R29 (test du pendule). Ceci pour tenir compte du fait que l'on ne peut pas monter sur ce véhicule le Front Collision Guard. 

 

M. M. : Mobilités Magazine : Quel potentiel commercial voyez-vous à ce modèle ?

M.K. : Le double-étage en France est un marché de niche. En temps normal on y recense une quinzaine d'unités, hors événement exceptionnel comme un appel d'offre interurbains. 

 

M. M. : Quid des délais de livraison ?

M.K. : Le délai de fabrication à l'usine d'Ulm est forcément plus long que pour un 14m conventionnel.  

M. M. : Quel surcoût par rapport au Top Class S431DT ?

M.K. : Nous n’annonçons pas de différence de coût, car il est difficile de comparer. Nous sommes entre 3 et 5% à définition équivalente, mais cela me gêne que vous me posiez cette question, car les véhicules ne sont pas comparables dans leur dotation de série et caractéristiques. Nous avons ici des équipements qui n'existaient pas sur la génération précédente. Sans compter l'évolution de l'inflation qu'il faut aussi prendre en compte dans le temps. Il vaut mieux insister sur les gains en exploitation grâce au travail sur l'aérodynamique et la chaîne cinématique, qui ne comprend qu'une seule définition avec le moteur OM471 12,8l de 510 ch, et la boîte robotisée PowerShift3 Daimler GO250-8.

M. M. : Quelles sont les capacités prévues en standard pour la France ?

M.K. : En maxi capacité, avec WC, il peut accueillir 89+1+1 personnes avec la sellerie Setra Voyage ou Voyage Plus. Sinon nous sommes, avec les sièges Setra Ambassador plus épais, en 83+1+1 avec WC, enfin, suivant les standards 4 étoiles allemandes, en 78+1+1 avec WC. 

Sur un 14 m de ce volume, le 3eme essieu directionnel n'est pas un luxe.

L'emplacement pour la girouette est prévu départ usine, on peut équiper en seconde monte le véhicule d'un tel affichage.

Bienvenue à bord de la version grand tourisme de la planche de bord du S531DT.

Vue de l'espace inférieur, avec l'accès traditionnel à l'étage derrière le conducteur.

Diaporama - Découvrez le S531DT dans le détail.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale