Lille : nouveautés en matière de mobilité

Christine Cabiron

Keolis Lille va déployer le 28 janvier 2019 de nouveaux services de mobilité. Le réseau de bus sera restructuré, les TER seront accessibles avec la tarification urbaine et de nouvelles solutions digitales faciliteront l’accès à l’ensemble des modes de déplacement. Des changements qui s’accompagneront d’une nouvelle marque : Transpole deviendra Ilévia.

C’est donc un nouveau chapitre de la mobilité qui s’ouvrira le 28 janvier 2019 dans la Métropole Européenne de Lille (MEL). Dans le cadre de sa nouvelle concession de service public des transports, Keolis Lille a conçu une nouvelle offre de mobilité. 

 

Celle-ci s’articule autour de 23 lignes structurantes qui desserviront 75% de la population. Les transports en commun seront organisés autour des deux lignes de métro, celle du tramway et de 12 Lianes - des lignes de bus cadencées - dont le nombre à doublé.  Par ailleurs, les autres lignes de bus vont évoluer pour gagner en efficacité.

 

L’autre grande nouveauté est l’intégration tarifaire de sept lignes de transports express régionaux (TER). « C’est une première en France, affirme Gilles Fargier, directeur général de Keolis Lille. Avec un ticket à 1,65€, il sera possible de se déplacer en train dans le territoire de la MEL qui compte 39 gares ».

 

Une mobilité individualisée

Keolis Lille va également instaurer un service de transport sur réservation. Il s’agit d’un système de transport à la demande, réservable une heure avant le déplacement grâce à une application mobile. Les voyageurs seront pris en charge aux arrêts du réseau urbain et déposés dans les gares TER, stations de métro et de tramway les plus proches.

 

L’opérateur de mobilité va également développer un dispositif de covoiturage dynamique pour effectuer les parcours de portes à portes. Pour inciter les Métropolitains à recourir à ce service, Keolis Lille va instaurer un système de fidélisation. « Les conducteurs percevront l’équivalent de 2,50€ en points de fidélité et 1€ pour les passagers à valoir chez des équipementiers automobiles ou distributeurs de carburant ».

 

A noter que l’appli du transporteur proposera un moteur de recherche d’itinéraires couvrant l’ensemble des modes de déplacements : bus, tram, métro, train, covoiturage, vélo, transport à la demande. « Nous allons continuer à développer les solutions digitales car trois quarts de nos clients y ont recours lors de leur déplacement », précise Gilles Fargier. Ainsi, dans les prochains mois, il sera possible d’acheter et de valider son titre de transport avec son téléphone mobile.

 

Création d’une unité interne de sécurité

Pour renforcer le sentiment de sécurité, Keolis Lille a créé une unité interne de sécurité. Une mesure rendue possible par la loi Savary de mars 2016. Cent-dix agents seront déployés sur le terrain et apporteront une assistance aux équipes de médiation et de contrôle.

 

Dans ce registre et pour lutter contre la fraude, le taux de contrôle va atteindre 6,2% : 3,7% en répressif et 2,5% en préventif. « Pour un client, la probabilité d’être contrôlé sera multipliée par deux ». L’objectif est de réduire la fraude de 12,9% en 2016 à 5% à 2024. « Nous voulons que nos clients utilisent l’ensemble des solutions de mobilité dans des conditions sûres et confortables »

 

 

1,3 Md€ pour de nouvelles lignes de transport           

  

Ces nouveautés s’accompagneront d’un nouveau nom et d’une nouvelle marque. Transpole disparaîtra le 28 janvier 2019 au profit d’Ilévia : un nom en référence à l’île qu’était Lille à sa création et à la route. « Ce nouveau nom incarne une nouvelle ère de mobilité, une nouvelle étape que nous allons franchir avec ce réseau qui se veut plus intuitif, plus connecté, plus humain, plus attentif à ses clients ». 

 

Cette marque est aussi un moyen pour la MEL d’amorcer le débat autour des infrastructures de transport. En effet, les élus communautaires ont voté à l’unanimité le 14 décembre 2018 le principe d’une consultation visant à créer 100 km de nouvelles lignes allant du BHNS au tramway, voire au prolongement du métro. Des projets chiffrés à 1,3 Md€. Ces solutions seront présentées au conseil communautaire de juin 2019.

 

Ces nouveautés seront détaillées dans le N°23 de Mobilités Magazine, à paraître en février 2019.

 

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale